Tier list des films d’animation ayant remporté l’Oscar

Avec la sortie de La Reine des Neiges 2, la rédaction se penche sur un genre mal aimé du cinéma : le film d’animation, avec pour cadre le palmarès de l’Academy Award for Best Animated Feature (traduction : la récompense du meilleur Pixar de l’année). Ainsi, il ne sera pas ici question de Persepolis ou du Château Ambulant (j’entends déjà les lamentations sur tel ou tel absent de la liste).

La forme adoptée sera celle d’une Tier List (concept importé de nos cousins du jeu vidéo qui consiste à classer en différents « tiers » des personnages selon leurs forces et faiblesses).

Les tréfonds de la liste sont obscurs comme l’amphi 4 et le sommet resplendissant comme un plafond à LED, donc mouillez vous la nuque avant de commencer.

 

Tier 4

Bienvenue au royaume enchanté des clichés, des ratés scénaristiques et des films qui vous feront grimacer pendant le babysitting qui finance votre licence. Si vous cherchez un film d’animation à offrir pour Noël : il n’est pas ici.

 

Happy feet (Disney, 2006)

14641693511365250044_

Je vais commencer par ce que j’ai aimé, le titre Québécois : « Les Petits Pieds du Bonheur». Passons à ce qui ne va pas : le reste. D’une structure narrative faible (Cars, sorti la même année, fait mieux, c’est dire), à l’empilement de thèmes clichés (les humains sont mauvais) et sous développés (l’on passe de l’environnement au fanatisme religieux sans avoir le temps de comprendre pourquoi), ce film rate quasiment tout.

 

Rebelle (Pixar, 2012)

5c93a27b230000a5006d5023

Je me souviens avoir été séduit par la bande annonce ambitieuse : un Pixar en Ecosse, l’attention aux détails comme une flèche ondulant de manière fort réaliste lors d’un tir, une héroïne rousse, etc.
L’animation s’est avérée correcte mais assez banale dans un genre désormais dominé par une 3D sophistiquée. Le rythme hasardeux de l’intrigue et un humour digne de vos pires repas de famille achèveront de vous passer l’envie de revoir.

IllegalSmartArcticduck-size_restricted.gif

Un tir à l’arc plus réaliste que mon projet de passer le permis cette année

 

Big hero 6 (Disney, 2014)

big-hero-6-disney-4

Si vous ne l’avez pas vu, c’est parce qu’il est sorti la même année qu’Interstellar, The Grand Budapest Hotel, Gone Girl, Boyhood, Birdman, Wiplash, etc. C’est impossible d’avoir le temps pour tous ces films ET les navets occasionnels (à moins d’être en info com).
Pour rappel : un méchant unidimensionnel face à des protagonistes peu emballants, voici la recette de ce Disney qui prend parfois des airs de Pixar et de Marvel, mais qui s’avère finalement être un raté total. Je le situe au dessus de Rebelle parce que le DVD a le mérite de caler mon étagère de manière parfaitement stable.

 

Tier 3

Cette catégorie pourrait aussi bien s’appeler le filet d’eau tiède en ce qu’elle fournit un divertissement acceptable, témoigne parfois de belles idées mais pêche le plus souvent dans l’exécution.

 

La Reine des Neiges (Disney, 2013)

MV5BMTQzODU1MDc3M15BMl5BanBnXkFtZTgwNDcwMDk4NTE@._V1_SX1777_CR001777743_AL_-e1558603153654

Au rang des satisfactions, La Reine des Neiges peut s’enorgueillir d’être entré dans la pop culture comme peut de films de cette liste et ce n’est pas un hasard. Isolée du reste du film, Let it go est réellement réussie (à écouter dans le Grand amphi sans chauffage pour une immersion totale). Disney n’a pas non plus à rougir de son traitement des personnages secondaires. Tous sont remarquablement bien campés et s’articulent assez bien dans le récit. En revanche, le personnage principal est aux princesses Disney ce que Mélanie Laurent est au cinéma français.

Zootopie (Disney, 2016)

judy

Encore un Disney mi-figue mi-raisin. Le propos tenu par Zootopie évite agilement le cliché (en démontant les préjugés et la discrimination plutôt qu’en essayant de reproduire la réalité) et témoigne d’un certain humour. Les personnages sont toutefois assez inégaux (j’aime beaucoup le renard et pas trop le lapin) et globalement pas à la hauteur de l’univers.

On apprécie la disponibilité de l’administration d’Assas qui a accepté de jouer quelques figurants sur le tournage.

download

 

Coco (Pixar, 2017)

c36c186c31f93a5dcfc1c85cbc

Coco est une formidable lettre d’amour au Mexique, touchante du début à la (très réussie) fin. Malheureusement, le scénario ne fait pas le poids face aux mastodontes de cette liste et le film est assez peu drôle, ce qui relève de l’anomalie dans un Pixar.
Ils recrutent de plus en plus jeune chez ADC.

 

 

Tier 2

On arrive sur des films plus recherchés, qui n’ont pas tout réussi mais qui ont visé très juste. Dans l’ensemble ils sont parmi les plus originaux de cette liste, d’une manière ou d’une autre. Par définition, ils seront également parmi les moins consensuels.

 

Là-haut (Pixar, 2009)

Untitled collage (7)_1

Si je jugeais les films de cette liste par la qualité de leurs dix premières minutes, Là-haut (ou Up pour les intimes) serait probablement mon préféré. Ainsi, malgré une jolie musique et des personnages attachants, la suite ne parvient pas à rester à cette hauteur. J’ajouterais que l’antagoniste est assez inintéressant et que Fantastic Mr. Fox méritait amplement de repartir avec la statuette. Là-haut est une belle surprise quoique imparfaite.

 

Vice Versa (Pixar, 2015)

film_vice-versa_pixar

En termes de créativité, ce film se place parmi les meilleurs de son genre. L’idée de départ (dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail) est pertinente et se traduit par des instants touchants. Le message selon lequel nous ne devrions pas rechercher le bonheur à tout prix et stigmatiser toute autre émotion mériterait un écho plus important. Toutefois, l’on a l’impression que Pixar peine à recréer ici le type de scénario léché qui a fait son succès depuis Toy Story.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s