Little Women : une adaptation flamboyante

Little Women sorti en salle le 1er janvier est le second film de Greta Gerwig, cinéaste originaire de Sacramento. Après s’être fait notamment remarquer grâce aux longs métrages Frances Ha qu’elle a co-écrit ou encore Greenberg, réalisé par son partenaire Noah Baumbach et dans lequel elle interprète le rôle de Florence Marr, Greta Gerwing a surtout connu un succès éclatant avec son premier film en tant que réalisatrice, Lady Bird, nommé dans cinq catégories aux oscars.

Lady Bird est un film d’une grande qualité et très personnel, ce qui est rare. La force de ce film vient d’abord de sa réalisatrice. Les personnages sont attachants, humains et les dialogues sont captivants. Les couleurs et la musique accompagnent parfaitement le récit. Greta sait obtenir des performances de ses acteurs de sorte que chaque personnage, même secondaire, est identifiable, possède une voix, qualité remarquable. En effet, les personnages secondaires souffrent généralement d’un sous développement : ce n’est jamais les cas avec les (deux) films de Greta Gerwig.

C’est donc avec de fortes attentes que je me suis rendu à l’avant-première de son second film. Je voulais à tout prix trouver en elle ma nouvelle cinéaste favorite, et c’est chose faite.

March-Sisters-Little-Women_302994142_550884062-920x483

Dès son annonce, le projet m’avait semblé prometteur avec son casting cinq étoiles. Ce dernier joue au niveau attendu et m’a permis de m’investir entièrement pendant les cent trente cinq minutes.

La musique signée Alexandre Desplat, compositeur qui semble élever le niveau de toutes les œuvres auxquelles il contribue, fournit ici une partition variée, touchante, avec un merveilleux piano, parfaitement adaptée pour raconter l’histoire.

Parlons justement de l’histoire : il existe déjà quatre adaptations du roman iconique de Louisa May Alcott sorti en 1868. J’ai uniquement vu celle de Gillian Armstrong de 1994 (et l’ayant vu jeune je n’ai que peu de souvenirs). Je ne ferai donc pas de comparaison. Toutefois, étant familier avec le contenu d’origine, je savais que celui-ci était substantiel.

Et en effet, en s’appuyant sur un roman déjà riche, le film ne manque jamais d’événements, l’on ne s’ennuie jamais. Les rebondissements peuvent être légèrement attendus mais il ne sont jamais trop prévisibles. Ils sont justement assez déchirants et il est impossible après avoir vu la première moitié du film de quitter la salle.

Le message du long métrage est très fort, et encore (malheureusement) actuel, mais ce qui est appréciable est qu’il est dosé à la perfection.

4110807.jpg-r_640_360-f_jpg-q_x-xxyxx

La place des protagonistes (qui sont donc des femmes) dans la société, les obstacles supplémentaires auxquels elles sont confrontées et ce qui est attendu d’elles sont des sujets que le film attaque de manière directe, sans détour mais surtout justifiée et cohérente par rapport aux personnages.

Dans un film au casting aussi large, l’on pouvait craindre que certains personnages soient laissés à l’abandon. Ici ce n’est pas le cas. Une manière simple de le vérifier est d’essayer de se souvenir en sortant de la salle du nom de chaque personnage. Chose aisée avec Little Women. Chacune des filles du docteur March a son caractère, sa place et m’a touché d’une manière unique. Les personnages qui entourent le casting central sont tous captivants et chacun apporte sa pierre à l’édifice.

Les décors et les costumes sont superbes. La cinématographie est immersive et supporte les performances des acteurs pour les sublimer plutôt que de prendre la première place du show. Elle sait ainsi être discrète quand il le faut.

Little Women ou Les Quatres Filles du Docteur March c’est une histoire intemporelle qui a su traverser les générations et rester pertinente. Vous la connaissez sans doute mais vous aimerez la redécouvrir en allant au cinéma.

Alexandre Hamzawi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s