A couteaux tirés : Pierre, feuille, couteaux

Il y a une semaine sur une conversation Messenger comme il en existe par milliers : Qui est chaud pour aller voir A couteaux tirés? Pas trop c’est la fille de Thirteen Reasons Why l’actrice je crois… Et alors ? Bah bof.

En dehors de l’entrain de mes potes, assez peu de choses me retenaient finalement d’aller voir le film au gros casting. L’occasion rêvée d’emmener ma maman au cinéma, elle qui adore Daniel Craig.

Et du Daniel Craig, on va en avoir.

couteau

Le film est une sorte de semi-huis-clos. On suit l’enquête du détective Benoit Blanc interprété par Daniel Craig. Il est anonymement missionné afin de résoudre une affaire de meurtre ou plutôt de suicide : celui d’Harlan Thrombey retrouvé la gorge tranchée dans son somptueux manoir. Harlan Thrombey est un écrivain de polars extrêmement célèbre et respecté, à la tête d’une maison d’édition très fructueuse et son manoir est à l’image de ses écrits : passages secrets, cabinets de curiosité, escaliers qui grincent, chiens de garde…

Le film est désarçonnant. Le long-métrage laisse en effet assez peu de suspense pour l’intrigue principale et c’est d’ailleurs son point fort. Sans être renversante, l’histoire nous réserve plein de surprises et le manoir est le lieu idéal pour qu’une ambiance intime se crée. Comme le film le dit lui-même, c’est un Cluedo grandeur nature.

En plus de l’affaire du suicide, la fortune que lègue Harlan Thrombey après sa mort divise sa famille haute en couleur. Chacun des membres ne laisse pas indifférent tant il est bien interprété. L’écriture des personnages est vraiment réussie et ces derniers semblent crédibles. Sans être à leur hauteur (et j’en connais qui vont me tomber dessus pour dire ça), le film nous rappelle des récits d’Agatha Christie dans l’image ou même de Parasites de temps en temps dans les personnages. Au cœur de cette intrigue, Marta Cabrera (interprétée par Ana de Armas), l’infirmière d’Harlan Thrombey, se retrouve mêlée au sein de cette affaire de meurtre-suicide et devient le jouet de toute une famille intéressée par l’héritage de l’empire littéraire. La particularité de cette infirmière : elle vomit quand elle ment et cela crée un décalage tout au long du récit par rapport à la famille Thrombey totalement viciée par la fortune de son patriarche.

Jamie Lee Curtis Knives out

Plus qu’une simple enquête policière, le film laisse tous les défauts de chacun des membres de la famille ressortir et c’est ce qui donne tout son charme. Aidé par une réalisation impeccable et des plans somptueux faisant ressortir tout le cachet de la demeure, on ne s’ennuie pas une seule fois.

Mais quid de Daniel Craig ?

Sans être époustouflant, il nous prend à contre-sens pendant tout le film. Jouissant d’une aura ultra-virile et mature, le personnage se laisse aller à des étourderies et franchement voir James bond tête-en-l’air dans les affaires d’une famille infâme, ça a son petit charme.

En bref, une belle intrigue, mais surtout des personnages bien écrits, hauts en couleur et un film sans prétention qui se regarde tout seul… et un très bon film si votre maman aime Daniel Craig.

Mention spéciale aux décors du manoir qui en plus d’être magnifiques, donnent au film une superbe ambiance.

 

Pierre-Olivier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s