Top 10 des films pour bien vivre la rentrée

Vous avez les blues de la rentrée ? Vous n’êtes pas encore prêts à arpenter de nouveau les couloirs du centre Assas ou à monter au sixième étage pour un TD d’anglais sans intérêt ? Pas de panique, Salles Obscures vous a préparé une petite sélection de films pour se remettre dans le bain, doucement mais sûrement.

 

10 – Battle Royale, de Kinji Fukasaku (2000)

img_1520

Bien avant Hunger Games, ce thriller japonais mettait en scène toute une classe de collégiens enlevés, qui se réveillent sur une île avec des armes et pour seules instructions de s’entretuer jusqu’à ce qu’un seul survivant se dégage. Adapté d’un célèbre manga, le film vous fera probablement relativiser sur votre échec scolaire et comprendre qu’il y a pire dans la vie que foirer son galop d’essai, comme devoir tuer son voisin de classe par exemple.

 

9 – Fatal Games, de Michael Lehmann (1998)

img_1521

Autrement connu sous le nom « Heathers », le film met en scène trois abominables pestes, toutes prénommées Heather, qui font régner la terreur dans leur lycée, et une dissidente parmi elle, la candide Veronica, qui n’aspire qu’à redevenir une fille lambda. Avec son casting prestigieux (Winona Ryder, Shannen Doherty..), le film est un portrait sans fard de la lutte des classes, autant qu’un éloge de la normalité. Comme si Castaner se rangeait d’un coup dans le camp des Gilets Jaunes. Edifiant.

 

8 – Urban Legend, de Jamie Blanks (1999)

img_1522

Une université dispense des cours dédiés aux légendes urbaines. Voilà, ça suffit. Il faut regarder ce film pour ce cours de rêve que l’on voudrait tous. Malheureusement, le cours devient un peu trop interactif et des élèves commencent à mourir comme dans les légendes urbaines. Commence alors une lutte acharnée pour survivre. Un peu comme le droit international public à Assas : un intitulé alléchant pour se prendre un mur au moment de la notation. A voir aussi pour Jared Leto en ado débile (non on ne parle pas de son Joker).

 

7 – Le Cercle des poètes disparus, de Peter Weir (1989)

img_1524

Une école d’élite perdue dans le Vermont et des élèves qui s’évadent au contact d’un professeur qui leur enseigne avant tout à faire usage de leur libre arbitre. A voir pour Monsieur Keating, ce prof que l’on aimerait tous avoir, pour ce casting exceptionnel (le regretté Robin Williams en tête), ou pour cette scène de fin tout simplement déchirante. « Ô capitaine, mon capitaine! » (à ne pas tenter avec votre chargé de TD).

 

6 – The Breakfast Club, de John Hughes (1985)

img_1531

Le retenue la plus célèbre de l’histoire du cinéma. Prenez les cinq personnages les plus clichés du milieu scolaire, entre l’intello, la gothique, le sportif, la fille belle mais pas bête (cc Angèle) et la racaille, mettez les en retenue ensemble et regardez les liens sociaux se tisser entre eux. Mi-fable sociale, mi-teen movie, le Breakfast Club est l’occasion de rappeler à tout le monde qu’il faut parler à son voisin de classe, même s’il sent mauvais, au risque de rater l’amitié du siècle. Ken Loach n’a rien inventé.

 

5 – Harry Potter à l’Ecole de Sorciers, de Chris Columbus (2001)

img_1526

C’est l’histoire d’un gosse qui a une vilaine balafre sur le front et qui parle aux serpents. Sans doute la rentrée scolaire la plus enviée de tous les temps, n’hésitez pas à vous refaire le premier volet des aventures du jeune sorcier, histoire de réaliser à quel point VOTRE rentrée est minable. Seul maigre lot de consolation, on trouve autant de rats à Assas qu’à Poudlard. Peut-être même des crapauds, à vérifier.

 

4 – Carrie au bal du diable, de Brian De Palma (1976)

img_1527

Film mythique du mythique Brian De Palma, Carrie met en scène Carrie (logique), tête de turc de ses camarades et souffre douleur de sa mère ultra catho, qui se découvre des pouvoirs télékynésiques après s’être fait humilier par ses camarades au lycée. Pluie de tampons et avalanche de sang, une revanche de loser jouissive qui se termine par ce qui est probablement l’une des scènes les plus connues du cinéma d’horreur (voire du cinéma tout court). De quoi méditer sur vos moqueries passées ou futures.

 

3 – Jawbreaker, de Darren Stein (1999)

img_1529

Culte aux Etats-Unis, Jawbreaker met en scène la figure du mouvement Me Too Rose McGowan, en lycéenne tordue qui tue accidentellement l’une de ses amies après une blague d’un goût douteux, consistant à la kidnapper en lui enfonçant un jawbreaker dans la bouche (autrement appelé couille de mammouth en France, si si vous savez ces bonbons interminables). Malheureusement pour elle, quelqu’un a tout vu… Une bonne grosse dose d’humour noir dans ce film perturbant sur le no limit adolescent, poussif mais jouissif. De quoi vous rappeler de vieux souvenirs du marchand de bonbons.

 

2 – La Vague, de Dennis Gansel (2008)

img_1528

Au milieu du foutraque système éducatif allemand, un professeur décide de mettre en place un exercice grandeur nature consistant en gros à créer un régime autocratique nommé La Vague, après une discussion animée sur le parti nazi. D’abord inoffensive, la Vague déferle (vous l’avez?) sur la ville et bientôt ses membres perdent le contrôle. Brillante adaptation d’un véritable fait divers, le film est la parfaite démonstration que les élèves font toujours tout foirer. Pour une fois qu’un exercice n’était pas rébarbatif, il a encore fallu que les gosses partent en sucette. Un crève-cœur pour tous les adeptes de simulation à l’école.

1 – La Folle Journée de Ferris Bueller, de John Hughes (1896)

img_1525

Après la retenue la plus célèbre, voici la journée de sèche la plus célèbre. Film plus profond qu’il n’y paraît (si si, on vous l’assure), on y suit Ferris Bueller, roi de l’embrouille, qui entraine son meilleur ami franchement pas fun Cameron et sa petite amie dans une journée off school d’enfer. Film culte s’il en est, il nous offre quelques scènes mémorables, notamment cette parade sur Twist and Shout des Beatles. A regarder le soir chez vous, puisqu’à Assas personne ne sèche les cours magistraux, évidemment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s