Le classement ultime des épisodes de Black Mirror (saison 5 comprise)

En cinq saisons, le show anglais (passé sur Netflix en saison 3) nous aura offert 23 épisodes de pure terreur technologique. Une anthologie glaçante qui dépeint un futur plus si éloigné de nous, et nous donne à voir le pire (ou le meilleur) de ce qui nous attend. Retour sur l’ensemble des épisodes de cette OVNI télévisuel. 

 23 – Le Show de Waldo (S2E3)

Un épisode sur un bouffon politique fabriqué de toutes pièces dont la popularité dépasse ses créateurs et qui menace dangereusement d’accéder au pouvoir. Ça vous rappelle quelque chose ? Si l’épisode a pris une tournure terriblement réaliste avec l’élection de Donald Trump, il n’en reste pas moins faible dans son écriture comme dans la satire du système qu’il dénonce.

black-mirror-waldo-moment-2

22 – Smithereens (S5E2)

Parmi la dernière fournée, c’est cet épisode qui semble le plus faible. Il ne ressemble pas à du Black Mirror. La technologie y est très (très) secondaire, mais plus grave, on ne s’attache à aucun des personnages parce qu’ils sont tous insupportables ou superficiels. Le message ? Ne regardez pas votre téléphone au volant. La sécurité routière a fait des spots plus efficaces que cet épisode.

black-mirror-smithereens-andrew-scott-slice-600x200

21 – Phase d’essai (S3E2)

Bel épisode pour les geeks, à n’en pas douter. Les autres le trouveront probablement un peu poussif (quand y’en a plus, y’en a encore…). Et même si ce qu’il dit sur la confusion entre les mondes du jeu vidéo et la réalité est intéressant (encore plus avec l’avènement de la réalité virtuelle), le développement reste trop plat pour séduire totalement.

CorteX_playtest-blackmirror

20 – Archange (S4E2)

Réalisé par Jodie Foster, dans cet épisode on suit une mère qui implante une puce dans le cerveau de sa fille pour voir à travers ses yeux et ainsi lui éviter divers dangers. Avec un propos assez limité sur la relation mère-fille, l’épisode se noie dans des lieux communs alors qu’il débordait de bonnes idées. Bien tenté.

Black_Mirror_Saison_4_Arkange-1024x543

19 – 15 millions de mérites (S1E2)

La plèbe est ici condamnée à courir pour survivre, et espérer sortir de sa condition en participant à un télé crochet type American Idol. Un épisode relativement pesant, qui trouve peut-être son propos le plus intéressant dans ce qu’elle dit de la publicité qui nous envahit littéralement. A voir pour l’ambiance particulièrement oppressante et la tirade finale.

Blackmirror

18 – Striking Vipers (S5E1)

Deux amis se retrouvent dans un jeu vidéo en réalité virtuelle et se découvrent des sentiments qu’ils ne semblent pas partager à l’extérieur. Un bel épisode sur la virtualisation de nos relations amoureuses, dont le message final laisse perplexe mais qui soulève des questions intéressantes sur les relations qui naissent en dehors de toute réalité.

vipers3

17 – Bandersnatch (Episode interactif)

Un épisode dont vous êtes le maître de A à Z (ou presque). Au delà du concept particulièrement abouti et les nombreux chemins qu’il engendre, le fond reste un peu creux. Une réflexion peu poussée sur ce que l’on croit maitriser dans notre vie. La liberté, est-ce d’avoir le choix ? Niveau philosophie de terminale. Mais bel effort de style.

dims

16 – Black Museum (S4E6)

Une (fausse) anthologie dans l’anthologie qui nous conduit dans un musée des horreurs de la technologie, et qui finit par une réflexion intéressante sur la peine de mort et sa dimension spectacle. Beaucoup d’idées dans cet épisode, certaines un peu trop laissées de côté malheureusement et qui auraient mérité un épisode à elles seules.

194810_1326914.jpg.1500x843_q95_crop-smart_upscale

15 – Tais-toi et danse (S3E3)

Un jeune homme se masturbe devant son ordinateur et une personne ayant piraté sa webcam menace de révéler la vidéo s’il ne lui obéit pas. De quoi donner une bonne raison aux gens de mettre un bout de scotch sur leur webcam. Un épisode rythmé, qui va crescendo, et qui montre jusqu’où nous irions pour protéger notre intimité alors même que nous ne faisons rien pour avant que celle-ci soit menacée. La navigation privée ne vous sauvera pas.

shut-up-and-dance

14 – Crocodile (S4E3)

Un meurtre, une enquêtrice de compagnie d’assurance et une technologie qui lui permet de voir tous nos souvenirs. Alors que la technologie ne peut être dupée, l’étau se resserre et l’enquête prend une tournure tragique et donne enfin une preuve de l’utilité des hamsters. Un épisode plus centré sur l’humain certes, mais pas dénué de charme (les décors islandais somptueux) ni d’intérêt.

1*l__Y4TWfZGge7S4OjxBltA

13 – Pendez le DJ (S4E4)

Peut-être l’épisode le plus optimiste de Black Mirror (sans en avoir l’air), on suit ici des couples qui vont de rendez-vous en rendez-vous en espérant trouver l’amour, avec un chrono qui leur dit à chaque fois combien de temps l’histoire doit durer (jusqu’à celle qui devra durer pour toujours). Un bel épisode, avec un twist final vraiment inattendu mais franchement réjouissant.

tmg-slideshow_l

12 – Tête de métal (S4E5)

Dans un monde post-apocalyptique façon Mad Max, une femme est poursuivie par un robot chien particulièrement féroce. Episode très conceptuel, sans véritable intrigue, il se construit comme une course-poursuite haletante stylisée, dans un noir et blanc sublime. Avec de nombreuses références au cinéma, il s’avère particulièrement efficace sans nourrir une réflexion très poussée.

BlackMirror_S4_MetalHead_00317_V1

11 – Tuer sans état d’âme (S3E5)

Des soldats qui pensent lutter contre des ennemis inhumains découvrent qu’on les manipule à des fins terribles. Un épisode qui fait écho aux nouvelles techniques de guerre, et qui présume que l’on se servira de la technologie pour manipuler les militaires, lorsque la désinformation ne marchera plus. Glaçant et révélateur de ce que sera la guerre 2.0.

blackmirror_ep4_men_against_fire_1492r

10 – Rachel, Jack and Ashley Too (S5E3)

Dernier épisode en date de Black Mirror, l’épisode met en scène une Miley Cyrus très convaincante (qui joue à peu de choses près son propre rôle). On y suit une starlette, dont la vie part à vau-l’eau, et qui sort une poupée connectée à son effigie, ainsi qu’une fan de la chanteuse qui achète cette poupée. Une belle critique du star-system et de la technologie qui tue à petit feu la créativité (cf les hologrammes de chanteurs morts).

gn-gift_guide_variable_c

9 – San Junipero (S3E4)

Deux femmes semblent se rencontrer et se chercher à plusieurs époques différentes, avant de finir par tomber amoureuses et devoir faire des choix dans la réalité. Un très bel épisode sur la fin de vie, et la potentialité d’une dernière grande relation. Un chapitre  où la technologie, pour une fois, adoucit la vie et permet de partir en paix. L’épisode le plus humain de Black Mirror, qui doit beaucoup à son duo d’actrices.

San-Junipero-2-1024x418

8 – USS Callister (S4E1)

Véritable hommage à Star Trek et autres sagas intergalactiques, l’épisode suit un concepteur de jeu vidéo qui enferment ceux qui le contrarient dans une réalité virtuelle où il règne en maître. Avec un casting réellement bluffant, l’épisode se construit sur plusieurs niveaux avec une habileté rare, et met à mal les conventions sociales qui régissent le monde du travail. Visuellement, c’est tout aussi maîtrisé.

black-mirror-uss-callister-snap

7 – La Chasse (S2E2)

Une femme se réveille dans un lieu qu’elle ne connaît pas, poursuivie par une horde d’inconnus et entourée par d’autres qui ne font que filmer sans lui venir en aide. Avec son final particulièrement déroutant (bien que peu crédible), l’épisode dénonce la société spectacle qui cherche le divertissement partout où elle peut. Un épisode où tout le monde est immoral, du pur Black Mirror.

black-mirror

6 – Chute libre (S3E1)

Les citoyens sont tous notés sur une application, ce qui leur donne droit à certains privilèges en fonction de leur note. Entre manipulation et guerre d’image, l’épisode sonne d’autant plus vrai qu’on sait désormais que la Chine expérimente un système identique. Un épisode qui commence comme une comédie mais qui se révèle terriblement acide et se termine dans la déchéance, servi par la prestation impeccable de Bryce Dallas Howard.

black_mirror_credo360

5 – Blanc comme neige (S2E4, spécial Noël)

Quel plaisir de revoir Jon Hamm dans ce (faux) huis-clos qui se décline comme un recueil de contes mais qui finit par nous révéler son vrai message, à savoir l’immixtion de la technologie dans les techniques d’interrogatoire. Un final glaçant et un épisode toujours entre deux ambiances, qui doit beaucoup de son succès à la prestation de l’acteur de Mad Men, génial en fantôme des Noël passés.

HQ

4 – Haine virtuelle (S3E6)

Les abeilles ont disparu, remplacées par une version électronique pour assurer leur rôle essentiel. Oui mais voilà, quelqu’un détourne ce système pour tuer des gens détestés par l’opinion publique. Un récit terrifiant sur la dérive de la haine virtuelle et anonyme, qui finit en apothéose sur le constat que notre société est empoisonnée par la rancoeur, et un petit message écologique en bonus. Terriblement réaliste.

drones-abeilles-black-mirror-saison-

3 – L’Hymne national (S1E1)

Premier épisode de la série, et quel coup d’éclat. Ici, la princesse d’Angleterre est enlevée et le ravisseur exige du Premier Ministre qu’il ait une relation sexuelle avec un porc en direct sur toutes les télévisions du monde pour la libérer. Un récit mené au cordeau, une réalisation tendue à l’extrême, une satire efficace du journalisme spectacle autant que de l’art contemporain… en bref un premier épisode quasiment parfait.

black-mirror_859838

2 – Bientôt de retour (S2E1)

Une jeune femme perd l’amour de sa vie, mais peut continuer à discuter avec lui en ligne grâce à une intelligence artificielle qui simule les réponses que lui donnerait le défunt. Bientôt, le virtuel va devenir réel, et nous offrir l’épisode le plus tragique de Black Mirror, saisissant à la perfection la difficulté de faire son deuil, et à quel point les réseaux sociaux entravent cette démarche. Une pure merveille.

rqqs6v5v5nuwwv5

1 – Retour sur image (S1E3)

Dans cet épisode, un système permet à chacun de visionner ses moindres souvenirs et de les partager avec le reste du monde. Lors d’une soirée entre amis, un homme commence à soupçonner une liaison entre sa femme et un ami, et lui demande alors de consulter ses souvenirs pour vérifier. Tendance du stalking poussée à l’extrême pour un épisode parano dont la tension monte progressivement pour se terminer dans la frénésie la plus totale. L’un des épisodes les plus virulents envers la technologie, qui fait ressortir nos pires instincts, le tout servi par un casting prodigieux. Black Mirror n’a toujours pas fait mieux.

The-Entire-History-of-You-Black-Mirror-Liam-end

Mathias Chouvier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s