Top 10 de la Saint-Valentin : Edition spéciale célibataires

La Saint-Valentin, saloperie consumériste dopant les ventes des chocolats roses, est finalement destinée à culpabiliser nos amis célibataires plutôt qu’aux couples, ces derniers n’attendant pas une date que la société capitaliste leur impose pour célébrer leur moitié.

Par conséquent, camarades moches, solitaires, ou simplement mal-aimé.e.s, j’ai pensé à vous. Quand vos amis yes-life vous gaveront de leurs snaps au restaurant, vous pourrez vous défouler avec cette watchlist d’excellente facture. Amours interdits, pervers narcissiques voire assassinats, le couple c’est mortel.

10 – Match Point – Woody Allen

Woody Allen aime les filles, et surtout les siennes hélas. Ce serait bête que ses films soient pas malsains également.

Match Point, c’est donc l’histoire d’un mec qui a deux copines, et à moins de révolutionner les codes sociaux, il y en a une en trop. Dommage. Il en reste une fable délicieusement amorale et ironique.

Sans titre

9 – Conte d’été – Eric Rohmer

Avec un cadre de roman-photo, on suit un garçon de notre âge, maladroit comme un L1, mêlé malgré son flegme à trois intrigues amoureuses avec des demoiselles qui n’apprécient guère son indécision. Une petite ode aux amourettes d’été, joyeusement déprimante, c’est génial. Disponible gratuitement sur Arte.tv !

980921_sommer_04

8 – L’aurore – Friedrich-Wilhelm Murnau

Quand ton mari veut te tromper mais craint de ne pas avoir ton aval et décide de prendre les devants. Film muet, pas si facile à voir, tant on y est peu habitué, mais qui vaut le détour, car c’est une merveille de poésie. Pour la culture, le rôle féminin principal, tenu par Janet Gaynor, lui a valu le premier Oscar de la meilleure actrice, lors de la première cérémonie, en 1929.

Aurore

 

7 – Lolita – Stanley Kubrick

Quand ton amoureux a 50 ans et toi 14 ça fait hurler tout le voisinage. En bonus, t’as de la concurrence en la personne de ta mère (oui oui, tout ça est dégueulasse).

ob_47cbf5_lolita.png

 

6 – Get Out – Jordan Peele

Quand ta belle-famille t’accueille pour la première fois avec un « J’ai voté pour Obama, j’adore les noirs, c’est très à la mode », tu peux légitimement ressentir un petit malaise. Pire encore, tu te demandes si ta petite copine ne veut pas te faire la peau. Mais genre, littéralement.

Capture d’écran 2019-02-14 à 10.24.07

5 – Vertigo – Alfred Hitchcock

En principe, je pourrais faire un top 50 sur ce thème juste en puisant dans la filmographie d’Alfred Hitchcock. La petite originalité de Vertigo néanmoins, c’est que le pervers narcissique, cette fois-ci, c’est madame. Idéal pour les masculinistes frustrés.

Kim_Novak_actrice_james_stewart_Vertigo_sueurs_froides_film_1958_77C

4 – James Bond : Au service secret de sa majesté – Peter Hunt

Avant Vesper de Casino Royale, dépeinte comme le plus grand amour de l’espion, il y a eu Tracy Draco, incarnée par Diana Rigg (la mamie qui snipe Joffrey dans Game of Thrones). Fait notable, elle devient rapidement Tracy… Bond, pour le meilleur et pour le pire. Un épisode de 007 méconnu, mais parmi les meilleurs.

191120_PhoDoc2_p-20050528-00AGZM_0MBD2O2X

3 – Le Lauréat – Mike Nichols (ft. Simon&Garfunkel)

Hello Darkness my old friend. C’est l’histoire de Benjamin, qui aime Elaine. Alors que nous autres novices allons draguer les ami.e.s de nos target.tes pour les rendre jaloux.ses, Benjamin passe direct au level au dessus en couchant avec la maman d’Elaine, la fameuse Mrs.Robinson. Effet garanti.

the-graduate-film-sets-feature.jpg

2 – Le bal des vampires – Roman Polanski

A une époque où, a priori, Polanski laissait les petites filles tranquille, il mettait en scène la rayonnante Sharon Tate, dont il est tombé amoureux pendant le tournage. Tristement prémonitoire, ce film reste un merveilleux pastiche de film d’horreur.

bal-des-vampires-02-g

  

1 – Star Wars III – Georges Lucas

Star Wars III démonte le mythe viriliste avec brio. Alors qu’Anakin poursuit une intarissable quête de pouvoir pour protéger et séduire Padmé, celle-ci lui explique par A+B que la valeur d’un homme n’est pas déterminée par son influence politique, que la dictature, c’est vraiment très vilain. Cela dit elle a 10 ans de plus que lui et aurait pu s’attendre à cette différence de maturité mais bon hein.

Mention spéciale à Anakin qui a un moment s’est dit que découper des enfants de 6 ans pour impressionner sa femme enceinte était une bonne idée. Fondateur.

Capture d’écran 2019-02-13 à 23.32.26

Pierre-Alexis Btr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s